Fortifié pour l'hiver
Immunothérapie lors d'infections à répétition des voies respiratoires.
 
 

QU’EST-CE QUE LES INFECTIONS DES VOIES RESPIRATOIRES ?

Un refroidissement est un désagrément saisonnier qui s’en va en quelques jours, disait-on autrefois. Beaucoup en font aujourd'hui une expérience très différente et racontent plutôt ainsi l'histoire du refroidissement : dès que les chauffages sont rallumés, les premiers signes d‘enrouement se manifestent. Et c’est le début d’une série de refroidissements à répétition, qui se prolongent pendant la saison froide et aboutissent parfois à une surinfection bactérienne. Cette spirale de l’infection est souvent due à un système immunitaire affaibli.

De l’enrouement à la bronchite

La spirale du refroidissement : de l’enrouement à la bronchite
Un refroidissement normal n’a rien de grave en soi, et notre corps peut en venir à bout tout seul. Si le système immunitaire est solide, les virus et bactéries sont souvent rendus inoffensifs avant même la manifestation d‘une maladie aiguë. Mais pourquoi certaines personnes s’en tirent-elles avec un léger refroidissement saisonnier, alors qu’il suffit à d’autres de monter dans un avion pour être ensuite alitées pendant des jours ? Et que peut-on faire pour mettre fin à cette spirale ?

La maternelle, foyer de maladiesEn fait c’est super : à la crèche et à la maternelle, votre enfant trouve des camarades du même âge pour jouer, il apprend de nouveaux mots et côtoie toutes sortes d‘agents pathogènes, ce qui est une bonne chose en soi. En effet, le système immunitaire de l’enfant doit se développer. Mais « faut-il vraiment que ce soit si éprouvant et fatigant ? », pensez-vous peut-être parfois après une nuit passée au chevet de votre enfant. Si votre enfant tousse sans cesse toute la nuit, si les otites moyennes se succèdent et que ça n’est plus viable pour vous, parents, tout ça à cause du nez de votre enfant qui coule ou qui est bouché, son système immunitaire aurait besoin de soutien.

Mutter Kind Nastuch
Erwachsene Nastuch

Les infections des voies respiratoires peuvent être profondes

Du nez au poumon : les infections des voies respiratoires peuvent être profondes
Les adultes peuvent souffrir une ou deux fois par an d’une infection grippale (à ne pas confondre avec la vraie grippe), en d'autres termes d'un refroidissement. Si vous vous enrhumez plus de trois fois au cours de la même saison des refroidissements, cela peut être le signe que vos défenses immunitaires sont affaiblies.

Quand une infection s'étend
Une fois que les agents pathogènes ont pénétré dans l’organisme et qu'ils se retrouvent face à un système immunitaire affaibli, l’infection ne se limite souvent pas à un simple refroidissement. D’autres infections peuvent s’y ajouter et se propager du nez et de la gorge jusqu’aux poumons. Plus l’infection descend dans les voies respiratoires inférieures, plus elle est grave. Un traitement médical devient absolument nécessaire dès que les bronches, voire les poumons sont atteints. Mais une sinusite peut déjà avoir une évolution grave et devrait alors être traitée par un médecin.

Les enfants toussent et reniflent souventChez les enfants, le système immunitaire n’est pas encore entièrement développé, c’est pourquoi ils sont beaucoup plus souvent malades que les adultes. Entre leur deuxième et leur neuvième année, les enfants peuvent contracter en moyenne environ six à dix fois par an une infection des voies respiratoires. Lorsque de telles infections reviennent sans cesse, on parle d‘infections récidivantes des voies respiratoires. On peut qualifier les infections de récidivantes chez les enfants lorsque ces dernières surviennent plus de trois fois en l’espace de six mois.

Nastuch Büro
Mutter Tochter Nastuch

Qu’englobent les infections des voies respiratoires ?

Les maladies des voies respiratoires englobent notamment :

Infections des voies respiratoires supérieures

  • Rhume
  • Sinusite
  • Amygdalite
  • Laryngite
  • Otite moyenne
  • Faux croup

Infections des voies respiratoires inférieures

  • Bronchite
  • Bronchiolite
  • Pneumonie
Atemwege
 

Virus et bactéries

L’armée des agents pathogènes : virus et bactéries
Un refroidissement est généralement causé par des virus, une grippe toujours. Il existe plus de 200 virus différents des refroidissements, qui se transforment sans cesse légèrement. Les virus de la grippe sont plus faciles à distinguer, se répartissant selon le degré de gravité de l’infection causée en trois groupes. Chaque année il y a environ trois à six virus différents de la grippe, qui se présentent eux aussi à chaque fois sous une nouvelle forme. Les virus du refroidissement et de la grippe sont des formes virales différentes. Un virus de refroidissement ne déclenche pas de grippe et inversement. Un refroidissement ne peut pas se transformer en grippe. Si le système immunitaire est en train de combattre des virus de refroidissement, il est déjà affaibli et se défend moins bien contre les virus de la grippe et inversement. De ce fait, il est plus facile de contracter un virus grippal pendant un refroidissement ou un virus de refroidissement pendant une grippe.

Encerclé mais pas sans défense
Il est pratiquement impossible d’échapper aux virus et aux bactéries, parce qu’ils nous entourent partout. Ils sont diffusés en minuscules gouttelettes par la toux ou les éternuements ou par contact physique direct avec des personnes infectées, par exemple par une poignée de main ou en touchant des objets contaminés. Vous pouvez limiter les risques de contagion en vous lavant souvent les mains et en évitant le contact avec des personnes enrhumées. Mais au quotidien, il n’est pas toujours possible de respecter ces règles. La meilleure défense contre la contagion est un système immunitaire solide, capable de repousser les attaques des agents pathogènes.

Bus
Kinder Schule

Quelles sont les différences entre la grippe et un refroidissement ?

Signes distinctifs Refroidissement Grippe véritable (influenza)
Début de la maladie aggravation lente aggravation rapide et brusque
Maux de tête diffus à légers forts à perçants
Rhume souvent éternuements, nez qui coule ou bouché survenant parfois
Fièvre généralement très faible souvent forte jusqu‘à 41 °C, accompagnée de frissons, de sueurs ; lors d’infections au A/H1N1(2009) aucune fièvre n’a été diagnostiquée chez au moins 20 % des patients[20]
Douleurs dans les membres minimes fortes douleurs articulaires et musculaires
Toux faible toux d’irritation toux sèche, douloureuse, souvent sans expectorations
Maux de gorge souvent gorge irritée, enrouement forts, accompagnés de déglutition difficile
Fatigue abattement forte, pouvant durer jusqu’à trois semaines plus tard, manque d’appétit, sensation de faiblesse, troubles circulatoires
Durée de la maladie en règle générale quelques jours en règle générale 7 - 14 jours, au début souvent sans amélioration perceptible

Source : www.wikipedia.org